Nik Bärtsch's Ronin - Samedi 7 avril / Théâtre de Fontblanche (21h)

Nik Bärtsch’s Ronin – Samedi 7 avril / Théâtre de Fontblanche (21h)

Nik Bärtsch > piano, Fender rhodes, compositions
Sha > saxophone alto, clarinette basse
Kaspar Rast > batterie
Thomy Jordi > basse

Nik Bärtsch ne fait pas encore la « Une » des magazines rock ou jazz branchés, alors qu’il a tout le génie requis pour toucher les foules. Une des personnalités les plus singulières à avoir émergé sur la scène jazz ces dix dernières années. Sa musique vibre d’un groove hypnotique qui n’est pas sans rappeler le minimalisme planant de Steive Reich ou Phil Glass. Marqué par la pensée de John Cage et
de Morton Feldman, il pratique, avec son quartet Ronin, un ‘zen-funk’ au confluent du jazz, de la musique contemporaine minimaliste et du funk – au croisement de l’interprétation, de la composition et de l’improvisation.

Son dernier album « live » enregistré chez ECM est une succession de petits miracles sonores qui invitent au voyage intérieur. En 2011, le « Wall Street Journal » a choisi la prestation de Ronin comme l’un des six meilleurs shows de l’année, avec Björk, Radiohead, Patti Smith, Feist et Anna Calvi.
Répétitive par essence, sa musique tire sa force hypnotique de complexes imbrications de motifs asymétriques, échafaudant ce que Bärtsch appelle une ‘’dramaturgie subtile’’, renforcée par la puissante cohésion qui émane de son groupe.

Entre la précision de l’horloger suisse et le détachement du maître zen, la musique de Nik Bärtsch, héritière de Steve Reich et de James
Brown, excelle à transmettre, selon son auteur, « une énergie à la fois intense et calme ».

Site internet : www.nikbaertsch.com
À écouter : Nik Bärtsch’s Ronin – Modul 15